Overblog Follow this blog
Edit post Administration Create my blog

2016-10-24T18:58:57+02:00

Prof de FLE... Késaco ?

Posted by BlueGold

Quand j'étais petite, je rêvais de voyager. J'ai grandi et mon envie d'aventures a fortement influencé mes choix professionnels. Je suis désormais professeur de Français Langue Etrangère. Mais en quoi cela consiste exactement ?

***

Les études

Il faut compter un bac +5 pour enseigner le FLE. Bien que certaines personnes parviennent à l'enseigner sans diplôme, un master en didactique du FLE vous ouvrira beaucoup plus de portes. La formation vous fera aussi gagner en confiance - face à une vingtaine de paire d'yeux ébahis, mieux vaut maîtriser son sujet et sa pratique ! Vous pourrez alors enseigner en France (sauf Education Nationale) ou à l'étranger.

Personnellement, j'ai fait une licence en langues avant de me spécialiser en didactique du FLE. Pour cela, j'ai dû passer un diplôme universitaire de didactique du FLE (l'université Stendhal de Grenoble le propose à distance) qui m'a ensuite donné accès au master de didactique du français langue étrangère de Sorbonne-Nouvelle. Je suis partagée quant à la qualité du master que j'ai suivi : certains cours nous proposaient concrètement des pistes d'enseignement, d'autres s'éloignaient totalement du sujet et me donnaient plutôt l'impression de perdre mon temps. Cependant, je ne regrette pas d'avoir suivi cette formation car comme je l'ai fait remarqué, elle m'a permis de gagner en assurance.

 

Les débouchés

On dit souvent qu'elles sont peu nombreuses. C'est vrai. Une grande partie des postes est aussi mal rémunérée. Il faut de la débrouillardise pour se dégotter un job et accepter de travailler sans compter, du moins en début de carrière. Mais enseigner est pour moi un vrai plaisir et cela me permet pour l'instant de voyager où le coeur me dit. J'ai décidé qu'il y avait plus important qu'un bon salaire, et c'est de vivre ses rêves. Pour l'instant, le FLE m'a toujours permis d'exaucer les miens. Alors je m'accroche.

 

Côtés positifs / côtés négatifs

Commençons par le négatif. Vous l'avez compris, financièrement, on se contente du minimum. En minimaliste que je suis, cela ne me pose pas de problème mais c'est à prendre en compte avant de se lancer dans un parcours bac +5 ! La dynamique de classe peut aussi grandement modifier le plaisir que vous aurez à donner un cours (élèves peu motivés vs. élèves souhaitant partir en France). Avec l'expérience, on apprend à connaître le type de public et de cadre qui nous convient et on ne postule plus que selon ces critères-là.

Pour ce qui est du positif, je dirais les voyages, la rencontre permanente de nouveaux visages et de nouvelles cultures, le sentiment d'être utile, la découverte de l'autre, le partage de ma propre culture, l'aventure... Etre prof de FLE à l'étranger, c'est un peu un style de vie. On aime ou on n'aime pas.

Si l'aventure vous tente, n'hésitez pas à me poser les questions qui vous passent par la tête !

See comments

To be informed of the latest articles, subscribe:

comments

Girl Gift Template by Ipietoon - Hosted by Overblog